Le Cercle des Thallions

forum de la guilde
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)

Aller en bas 
AuteurMessage
Eledorn
MOULIN A PAROLES
avatar

Nombre de messages : 169
Faction et Grade : THALLION - Commandeur
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)   Dim 19 Fév à 7:41

Bateau des Thallions – Un soir

« AAAaaaahh !!! »

Eledorn se relève en sursaut en poussant un cri, réveillant Melianwing et une bonne partie des Thallions.
La Guilde s’était réunie dans le bateau des Thallions pour une réunion, et avait décidé de passer la nuit ici.
Le corps en sueur, la respiration haletante, il a du mal a se remettre de son cauchemar.
Il essuie le sang qui coule d’une de ses narines.
Melianwing pose les mains sur ses épaules pour le calme


« Ce n’est rien chéri, juste un cauchemar
-…Oui…un cauchemar … toujours le même
-celui avec le troll ?
-…oui. »

Eledorn se lève, enfile un pagne long, allume une bougie et sort sur le pont pour prendre l’air. La lumière vacillant dessine des ombres inquiétantes sur son corps musclé et marqué de balafres. Melianwing l’a rejoint , après avoir enfilé une chemise de nuit en soie. Quelques Thallions, tirés de leur sommeil par le cri de leur chef sortent également.


« c’est quoi cette histoire de Troll, demande Zarkosleer a peine réveillé. Toi aussi t’as un problème relationnel avec ces mochetés ?
-si on veut … a mon avis il vaut mieux que je vous parle de mon passé, un petit peu… Beaucoup ne me croiront pas, mais je suis loin d’être l‘elfe calme et sociable que je paraît. Si j’ai appris à aimer la vie en société, et encore, c’est grâce aux deux femmes de ma vie : Melianwing et Sallyana. Sans elles je serait toujours en train de courir à travers les bois, solitaire. … Par où commencer ?
-Raconte nous ton cauchemar, propose Sallyana.
-C’est un cauchemar assez flou, mais il y a toujours les mêmes éléments : Lethon le dragon d’émeraude, ce troll shaman, et des morts. . . Pas n’importe quels morts en fait, tous ceux que j’ai tué.
Car inutile que je voilà la face, je suis un meurtrier. Un tueur froid et méthodique. »

Eledorn affiche un sourire triste et s’appuie au bastingage

« Bien… pour commencer je ne sais rien de mes origines, ni de mon lieu de naissance, ni de mes parents … rien.
Tout est trop flou dans mes souvenirs, incertains. Tout ce que je sais c’est que j’ai un frère jumeau. C’est un Haut elfe… enfin on devrai plutôt dire Elfe de Sang désormais. De ce fait, j’en conclue que nous sommes nés avant la Longue Veille. Pourtant je n’ai absolument aucun souvenirs de cette période. Les premières bribes d’informations sur mon passé débute pendant la longue veille ou je crois me souvenir avoir été élevé par des Dryades en Ashenvale. Ce ne sont que des suppositions.
Je pense que c’est trop loin pour que je m’en souvienne, et puis, les périodes de torpeur qui ont jalonnées mon apprentissage ont du laissé des vides dans ma mémoire.
Mes premiers souvenirs concrets remontent a la bataille du mont Hyjal. J’étais un simple elcaireur comme d’autres centaines, qui harcelait les positions du Fléau et prévenais des avancées des Demons.
Je me souviens avoir revu mon frère là bas. Il ne m’a pas fait l’accueil que j’escomptais : il était froid, distant et même agressif. J’aimerai le revoir, lui poser des questions, je suis sur qu’il se souvient mieux que moi de notre passé, mais son comportement a mon égard ne me laisse rien présager de bon .J’ai du commettre quelque chose de grave contre lui pour qu’il soit aussi méfiant.
Je ne vais pas vous raconter ce qui c’est passé après la bataille, vous le savez tous. »

Eledorn regarde la Lune et les étoiles, puis sa femme.

« Moi j’ai repris mon arc et mon errance solitaire. Je voyageais dans les forets elfiques aidant mon peuple. J’étais un traqueur et un pisteur. Mais j’étais surtout un excellent Tueur. Je ne m’en rendais pas compte mais je prenais plaisir à tuer. L’excitation de la traque, l’extase du combat la satisfaction, la satisfaction de la mise a mort… En disant cela, je me dégoûte et me rends compte a quel point j’étais loin de l’humanité, et même de l’animal, car aucune bête ne tue sans raisons. Oh, des raisons j’en avait… ou je pouvait m’en trouver, mais le résultat était le même.
Que ce soit un vieil ours trop dangereux, un satyre , ou un elfe renegat, c’etait la meme chose : ni pitié ni compassion.
Je vivais dans les bois, avait appris à y survivre grâce a la moindre de ses ressources, mes sens étaient ceux d’un animal. »

Eledorn regarde Shakansa dormir sous un hamac.

« Je m’entourai souvent d’animaux d’ailleurs. Leur présence me rassurait. Ils me comprenais et je les comprenais. Certains m’aidaient quelque temps puis repartaient ; d’autres me restaient fidèles jusqu'à a la mort, comme mon Lion noir, Humbral.
Je voyageais aussi dans les tarides ou j’assassinais avec une joie sadique, je l’avoue, les orques et gobelins qui deforestaient Ashenvale.
La compassion et l’amour filial, c’est pourtant dans les Tarides que je les ai découverts, grâce à Sallyana . Je vous raconterai ça peut etre une autre fois.
Apres l’avoir amené a l’abbaye de Northshire, je suis retourné en Kalimdor pour découvrir Teldrassil et la corruption qui s’abattait sur nos terres .
J’aime le calme de Darnassus, mais je n’aime pas trop séjourner sous les frondaisons de Teldrassil : la corruption y est trop palpable. Je comprends Melianwing qui préfère s’en écarter. »

Melianwing vient se blottir contre Eledorn.

« Voulant faire l’effort d’aider l’Alliance, je suis allé voir Tyrande.
Elle ne m’a pas ri au nez, mais presque. Elle m’a fait clairement comprendre que je n’avait pas assez d’expérience ni assez de puissance. C’est pour ça que j’ai décidé de retrouver Illidan, car ne pouvant pas aider Malfurion, le seul ayant assez de pouvoir a mes yeux, a part Tyrande et l’Archidruide, c’est bien le Chasseur de Démons. Tyrande m’a aussi soumis le projet de créer le Cercle des Thallions. Ca allait mettre mon agoraphobie et ma misanthropie à rude épreuve.
C’est pourquoi je suis parti en Ashenvale. J’ai vécu au milieu d’une tribu de Furbolgs et j’ai appris leur philosophie, j’ai appris a canaliser mes instincts et mes pulsions. C’est aussi ainsi que j’ai appris a me transformer en Furbolg .
C’est également là que j’ai rencontré Melianwing. »

Eledorn adresse un tendre sourire à Melianwing, puis rentre lentement dans la cabine

« Je vous parlerai de notre rencontre plus tard, si le cœur m’en dit.
En tout cas Melianwing m’a appris ce qu’était l’Amour et je crus être débarrassé de mes pulsions meurtrières.
Mais comme elle vous l’a dit, elle a du retourné dans le Reve d’Emeraude. Et moi petit a petit, je redevenais un tueur.
Mes pas m’ont mené en Azzeroth ou j’ai retrouvé ma fille.
Te souviens-tu Lumérion de l’accord « chaleureux » que je t’ai fait ?
Je suis devenu mercenaire et tueur pour le compte de Stormwind et Ironforge. Les soirs, je me réfugiais dans la bibliotheque de la cité des nains afin d’oublier en me perdant dans les récits fantastiques de notre Histoire.
Mais que ce soit au service des hommes, des nains , des elfes ou des gobelins, je restait un tueur.
Lumérion, tu te souviens de ce que tu m’as dit alors que nous parcourions les Mortes Mines ? Tu plaisantais mais tu avais quand même raison …Tu m’as appelé « Eledorn le Boucher ».
Et puis arriva ce jour ou je protégeais Ashenvale dans le Goulet face a la scierie des Warsong, avec l’aide de l’Alliance et de l’Aube d’argent. J’avais affronté un shaman troll, seul à seul, à l’écart des autres. Il s’appelait Erarg.
-Comment tu le sais ? demande Lograhn
-Parce qu’il m’a dit en Darnassien : « Erarg te défie elfe et rongera tes os au dîner. » Je ne sais pas ou il a appris notre langue, mais il semblait en savoir beaucoup. Le combat fut rude. Je vous passe les détails ? Quoi qu’il en soit, je le laissais, criblé de fleches et tailladé de partout, agonisant contre un rocher. Je n’étais pas dans un état très reluisant non plus.
C’est là qu’il prononça les mots qui hantent presque toutes mes nuits. Crachant du sang a chaque syllabes il m’a dit :
« Va Elfe… Va prendre les vies d’autres gens. Ils t’attendront tous.
Va tueur. Tu es né pour tuer. Tu ne resplendis qu’au cœur des batailles. A chacun de tes pas tu enjambes un cadavre de plus. Tue et trouve la mort en tuant. Personne pour te pleurer, car tous mourront par ta faute. Et tous t’attendront… »
J’ai réalisé que le shaman avait raison. Toute ma vie n’avait été que pure tuerie. L’escapades aux Mortes Mines en était un exemple.
Dégoûté par moi même, ivre de rage et de haine, j avais besoin de Merlianwing, qui était prisonnière eu Reve d’Emeraude.
Je me suis précipité sur Lethon, un des quatre dragon qui condamnent les passages vers le Rêve . Je ne sais plus si c’était ma mort que je cherchais ou la sienne… Le résultat est évident »

Eledorn écarte les bras, dévoilant son torse et l’énorme balafre sur ses pectoraux. Une cicatrice étrange …


« Cette blessure continue de me faire souffrir, comme un feu intérieur. Aucun mage n’a pu cromprendre.
En tout cas avec le retour de Melianwing j’ai retrouvé un équilibre relatif. La Guilde et l’attention que je lui porte me permet aussi de me concentrer sur ma vie sociale. Et de contrôler mes instincts bestiaux . Melianwing pourra vous dire que des fois, je cede a nouveau a cette froideur cruelle. Mais je fais des efforts .
Mais presque toutes les nuits, je revoit le troll. Des fois c’est son squelette ou son cadavre rongeait par la vermine qui me parle ; je revois Lethon et je revois aussi tous ceux que j’ai tué, les bras tendus vers moi, tentant de m’attraper et de me démembrer. Et je vois les personnes auxquelles je tiens le plus, je les vois mourir par ma faute …
Voilà ce que je peux vous dire dans les grandes lignes sur ma vie…
Bon, si nous allions nous recoucher… Je suis désolé de vous avoir réveillé et ennuyé avec ces histoires.



Dernière édition par le Dim 19 Fév à 7:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cercledesthallions.blog.com/
Eledorn
MOULIN A PAROLES
avatar

Nombre de messages : 169
Faction et Grade : THALLION - Commandeur
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)   Dim 19 Fév à 7:43

Taverne de Stormwind – quelques jours plus tard

« Eledorn, tu as dis que tu nous parlerai de ta rencontre avec Sallyana, moi ça m’intéresse. Tu veux bien m’en parler ? demande Lumérion
-Hmmm, cela ne m’étonnes pas que tu me le demande Lumérion.
Eh bien, je chassais dans les Tarides… j’avoue bien aimer ces terres, sèches, arides, désolées, sauvages et dangereuses… je m’y retrouve un peu…
Elle était dans une grotte humide à l’Ouest des Tarrides, dans le flanc d’un plateau que l’on appelle désormais Mulgore. Une petite humaine en haillon, affamée et malade. Je risque de choquer ma petite Sallyana en vous dévoilant tout ce qui m’est passé par la tête, mais j’ai décidé de jouer carte sur table alors ..
Au départ, je comptais faire mine de ne pas l’avoir vu. La Nature aurait décidé de son sort.
Mais pourtant elle était là, à me regarder. Elle ne pleurait pas, ni ne m’appelait. Elle me regardait simplement, serrant entre ses mains une sorte de lapin artificiel maculé de boue et de sang.
Je fis marche arrière et redescendis le flanc de montagne… Elle n’appelait toujours pas. Quelque chose se serra en moi, et m’indiqua que je faisais mauvaise route. Je ne devais pas laisser mourir cette enfant, même si ça avait été une orque. J’envoyais mon jeune lion chasser quelques animaux pour nourrire l’enfant, et je remontais vers elle. Elle me regarda sans éprouver aucune crainte. Je l’ai nourri, laver et soigner. Nous sommes restés dans cette grotte un moment le temps qu’elle retrouve des forces et se sentent mieux. Le soir je dormais a l’entrée de la grotte, tandis qu’elle se blottissait contre mon lion. Parfois elle venait dormir contre moi. * sourire* J’avoue que ce contact physique au début m’avait effrayé et … comment dire… traumatisé ? N’aimant pas la société, n’ayant jamais eu de rapport physique avec quiconque, à part par le biais d’une arme, imaginez le choc !
Des qu’elle pu se tenir debout, je décidais de partir.
En dévalant la montagne, je jetais un coup d’œil derrière moi. Elle était là, debout, me regardant partir, sans un mot, ni une larme … elle ne comprenais pas que j’allais l’abandonner. Alors, j’ai fait demi tour. Et la petite Sallyana venait de faire une entaille dans la carapace sauvage du chasseur que j’étais.
Je l’ai prise avec moi et nous avons chercher a la ramener vers une ville humaine. En chemin nous fîmes plus ample connaissance arrivant difficilement a communiquer, et apprenant quelques mots de nos langages respectifs.
Mais les Orques prenaient du terrain, s’établissant de plus en plus loin dans les Tarrides, faisant même des excursions vers Theramore. La Guerre entre Durotar et le nouveau Bastion Humain grondait.
Voulant éviter a l'enfant de vivre dans un climat de guerre, je partis avec un groupe d'humain vers un royaume qu'ils appelaient Stormwind. Emmitouflé dans une grande cape, le visage constamment dissimulé sous un large capuchon, je voyageais incognito. Méfiant envers les humains, je ne désirai pas que ma race leur soit dévoilée et j’évitais ainsi des questions embarrassante sur la petite. Un elfe seul, avec mon apparence relativement peu civile, accompagnant une gamine en haillons, il y a de quoi se poser des questions. Ce voyage me permis d’apprendre les rudiments de la langue humaine ainsi que quelques unes de leurs coutumes, comme le fait de se serrer la main.
Arrivé à Menethil, je fit la rencontre d’une autre race, les Nains… pour le moins étrange. Je savais qu’ils nous avaient aidés lors de la Guerre du Chaos, mais je n’en avais jamais vu moi même.
Je poursuivis ma route, cherchant une petite ville humaine. Nous traversions des régions plus ou moins hostiles, et d’une beauté que je ne n’imaginais pas, même si elle ne rivalisait pas avec Ashenvale. Nos pas nous menèrent enfin dans la forêt d’Elwynn, devant l’abbaye de Northshire.
Les Moines d’un culte inconnu qui m’était inconnu, recueillirent l’enfant et me promirent de veiller sur elle avec attention. Sallyana, qui m’appelais désormais Papa me serra dans ses bras, et pour la première fois je la vis pleurer… et pour la première fois de ma vie, je pleurai aussi.
Mais nos routes devait se séparer, ma vie n’était pas digne d’une jeune enfant.
Le cœur lourd je m’éloignais, me forçant à ne pas faire demi tour. Elle serait heureuse et en sécurité. Je me promettais de revenir la voir, et de l’emmener en Ashenvale un jour.
Un nouveau souffle parcourai mon corps, une nouvelle vision du monde filtrait par mes yeux.
La jeune Sallyana avait commencer a métamorphoser le fauve et un être civilisé et compréhensif.
Ta curiosité est elle comblée Lumérion ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cercledesthallions.blog.com/
Eledorn
MOULIN A PAROLES
avatar

Nombre de messages : 169
Faction et Grade : THALLION - Commandeur
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)   Dim 19 Fév à 7:46

Bois d’Ashenvale – Un soir après le Mariage d’Eledorn et Melianwing – (pour un souci de compréhension, la conversation a été traduite du Darnassien en langue commune)

Noxferal et Eledorn étaient en chasse ensemble, grande première, dans les bois d’Ashenvale, surveillant les actions des Warsong…


« Dis moi Eledorn, comment ça se fait qu’une druide telle que Melian ai fut s’amouracher d’un chasseur comme toi ? »

Eledorn lance un regard en biais a Nox puis se cale contre un tronc d’arbre…
« On a pas choisi, on s’est aimé c’est tout … ça ne se commande pas …
J’étais posté en éclaireur dans un sanctuaire de Dryades, à l’est d’Astranaar. Alerté par un bruit, je me retrouvais nez à nez avec une druide venue prier Elune.
Bien sur j’avais l’air idiot avec mon arbalète braquée sur elle.
Nous avons discuté un moment, puis nous avons fait plus ample connaissance. Nous aidions les villageois d’Astranaar et repoussions quelques assauts du Clan Warsong.
Puis nous nous sommes installés dans la demeure de mes ancêtres, loin, à l’écart d’Astranaar.
Nous nous sommes aimés, et nous avons partagés des moments de paix et de bonheurs.
Melianwing et moi avions la même vision du monde, le même désire de sauver la Nature. Elle essayais d’aider Malfurion et moi Illidan. Elle voulu m’aider aussi dans la mission que m’avais confier Tyrande.
Sans m’en rendre compte, j’étais devenu beaucoup plus sociable envers les nôtres, et même envers les autres races. J’aidais sans hésiter, et j’aimais de plus en plus la compagnie des gens.
Ces quelques mois passés ensemble nous firent oublier la menace de la Légion et de la Corruption.
Melianwing me parlait des fois de ses recherches sur ce mal qui rongeait les arbres, et qui selon elle gangrenait petit à petit le cœur de certains elfes. Nous nous sommes mis a chercher ensemble des solutions et c’est désormais mon deuxième objectif : combattre la corruption.
Malheureusement, toute chose a une fin, et Melianwing du retourner dans le Rêve d’émeraude. Choisissant un Sanctuaire protégé par des Gardiens des bosquets, la femme que j’aimais entrait a nouveau en sommeil.
Ma demeure désormais vide, ne résonnant plus de ses rires, les frondaisons d’Ashenvale, assombries par l’absence de son sourire, je reprenais mes armes, et l’âme sombre et le cœur lourd, je repartais en chasse.
Quand elle revint du Rêve d’Emeraude, nos retrouvailles furent le moment le plus joyeux de toute ma vie… à part sans doute notre mariage. Je l’aidais a reprendre des force, a perfectionner son art de druide, et je reprenais goût a la vie en communauté.
Avec elle, l’avenir prenait un autre sens, doux et enivrant.
Et voilà que Melianwing et moi nous nous sommes unis devant Elune. Le plus beau moment de ma vie … et le plus prometteur …
Voilà tout Nox … quelque part nous étions sans doute destiné a nous rencontrer…

Attention, on dirait que deux Monteurs de Loups sortent, tiens toi prêt … »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cercledesthallions.blog.com/
Lumérion
BAVARD
avatar

Nombre de messages : 29
Faction et Grade : THALLION - Grand Pretre
Date d'inscription : 17/11/2005

MessageSujet: Re: Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)   Dim 19 Fév à 13:18

Magnifique , je n'ai que ce mot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Näo
Admin
avatar

Nombre de messages : 17
Faction et Grade : Gardien
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)   Mar 21 Fév à 22:14

Ouahhhn c'est beau l'amourrrrr comme vous l'racontez patron Smile
*a l'oeil qui brille*


Dernière édition par le Sam 25 Mar à 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecercledesthallions.bb-fr.com
Eledorn
MOULIN A PAROLES
avatar

Nombre de messages : 169
Faction et Grade : THALLION - Commandeur
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)   Mer 22 Fév à 5:30

Ashenvale - un Soir

Nao entre dans la demeure d'Eledorn. Ce dernier se retourne d'un coup, armes au poing. Shalansa bondit et fait fasse aux deux tigres du nains, babines retroussées, sachant quand qu'il ne ferait pas le poids face a un seul des deux félins. Eledorn rengaine ses armes donne un ordre à Shakansa en Darnassien. Ce dernier se calme et retourne se coucher.

"Navré Naö je n'avais pas fait attention, je ne savais pas que c'etait toi.
- Pas d'soucis patron hein ! C'est que vous m'auriez sauté à la gorge.
- Allons, tu sais bien que non... et quand bien même le combat aurait eu lieu que je ne t'aurais pas fait grand mal.
- Didiou, dites pas ça patron, Pas d'combat entre nous hein !"

Eledorn semble cacher quelquechose derrière lui mais Naö fait comme si il n'avait pas vu.

" L'est bien courageux votre loup hein."
- Il est aussi fou que moi.
- Vous l'avez rencontré où ?
- Feralas.
- ... il vous a suivi de lui même hein ?
- Pas tout à fait... Au départ, j'étais aidé d'une chouette. Comme tout éclaireur elfique lors de la guerre contre Archimonde, nos chouettes etaient de precieuses alliées : les meilleurs yeux de la nuit. Mais ce n'etait qu'une chouette fréssée comme d'autres.
- Que lui est il arrivé ?
- Morte, décorée par Umbral... J'etais dans les Tarides, je chassais, et en passant devant une arde de lions j'ai remarqué un etrange mâle, entierement noir. Cette stupide chouette ne s'est pas mise à couvert comme moi... de toute façon elle n'obeissait pas. Elle s'est faite attraper par un des jeunes, lui aussi noir. Le Patriarche m'a tout de suite remarqué et attaqué. J'avoue avoir eu du mal a le maitriser à l'epoque... puis, la lutte términée, Humar, c'etait son nom, s'adressa à moi. Je pense que toi aussi tu comprends la langue des animaux... Il a t enu à ce que le petit témeraire qui avait dévoré ma chouette m'accompagne pour qu'il fasse ses armes... Ainsi le jeune Umbral m'a suivi.
Je te parle là que des animaux qui ont marqué mon errance ... sinon, un ours m'a aidé pendant mon sehour chez les Furbolfs, un crocodile m'a guidé dans les marais des Paluns et un scorpion m'a sauvé dans les Salines contre des Silithides. Tous sont repartis apres mavoir apporter leur soutient. Mais Umbral est un de ceux avec qui j'ai partageais le plus de chose.
-Je vois, que lui est il arrivé ? "

Eledorn regarde Shakansa avec tristesse

" Il a été tué par le troll de mes cauchemards... la première victime par ma faute ... J'ai ramené son cadavre sur les terres de son père... Humar m'a aidé a lui faire une sépulture puis il est parti sans me montrer le moindre signe d animosité. Entre la mort de mon ami, les paroles du troll et l'abscence de Melianwing, j'etais dans un bel etat...
Assis sous un Baobab un autre félin est venu se frotter à moi. Il s'appelait Kherlann et avait senti ma tristesse. Il ressemblait a Umbral comme deux gouttes d'eau... mais Blanc ! Nous sommes restés ensembles assez
longtemps et nous avons pas mal voyagé. Et un jour il est parti, il m'a dit que le temps etait venu, et que je devais faire mon chemin sans lui jusqu'a notre "prochaine rencontre". Il m'a dit que ce jour couronnerai mon entrainement de Chasseur, et que mes pas serraient protégés à jamais ...
T'en penses quoi ?
-Bond'la, un lion qu'fait des enigmes !
- Oui ... et il ne m'a pas laissé le temps d'eclairicir ses propos.
J'en arrive enfin à Shakansa.
Je sortais de ma periode de convalescence qui avait suvii mon attaque envers Lethon. Je traversais Feralas, j'avais besoin de solitude, de grands espaces sauvages. Sans m'en rendre compte j'avais pénétrer sur le territoire de Snarler et de sa meute. Le loup m'a attaqué sans somation. Jamais je n'ai vu autant de sauvagerie. Ce loup etait un plus très vicieux. Il connaissait les changement de phases qui lui permettait de passer dans le plan ethéré et de reapparaitre dans le plan reel derrière moi. Le combat, à main nue pour moi, etait une lutte pour la domination du territoire et de la meute. Il me semble que Snarler ne m'a pas perçu comme une proie mais comme un rival.
J'ai gagné comme tu t'en doutes sinon je ne serai pas ici à te parler. Je me suis immediatement éloigné. Snarler restait a la tete de sa meute, mes son autorité etait ébranlée.
Alors que je progressais, un loup arriva au pas de course, puis calqua sa vitesse sur la mienne, marchant a mes cotés. Le jeune Shakansa, fils de Snarler. Visiblement l'Alfa etait un tyran avec les seiens et le louveteau profita de la defaite de son geniteur pour renier son autorité et la meute. Il me reconnaissait comme son chef de meute legitime. Les blessures sur l'echine de Shakansa me montraient bien que Snarler n'avait pas accepté la nouvelle avec joie. Mon nouveau compagnon a refusé que je le soigne, trop heureux de garder les marques de sa bravade. Depuis il me suit comme mon ombre.
- Un brave loup en effet hein ! Et si tu m'disais c'que c'est qu'cet oeuf que tu caches ? "

Eledorn marque le coup et se resigne

" Tu ne vas pas aimer.
- Serpent des vents ?
- Oui"

Naö grimace

" Tu sais que je cherche un moyen de combattre la corruption qui touche Teldrassil. Quand nous sommes allés dans les Cavernes des Lamentations, tout y était corrompu par le cauchemard d'un druide ... comme est corrompu Teldrassil, et tout comme le sont les AArrghh!!!"

Eledorn plaque sa main sur son torse et pose un genou a terre sous la douleur .. du sang perle de sa bouche. L'espace d'un instant, Naö croit remarquer d'etranges veines violacées courir sous la peau de l'elfe.

"Ce n'est rien... Le souvenir, ça ravive les vieilles blessures, tu dois savoir ce que c'est. Donc tout comme le sont les quatre dragon du Reve, ainsi qu'Ysera ...Tout est lié avec le Reve d'Emeraude a mon avis ... ainsi que la disparition de MAlfurion !
Cette corruption touche chaque être dès sa conception dans les Cavernes
J'ai donc subtiliser un Oeuf de Serpent des vents deviant afin de le dresser et d'etudier son evolution .. et de chercher un possible remède.
- le dresser hein ?
- Crois tu qu'un deviant accepterai de me suivre de lui même ?"

Derrière Eledorn, un craquement se fait entendre; le Kaldorei et le Nain s'approchent. La coquille se fendille puis se brise sous la pressiond e deux ailes aux plumes écailleuses bleutés. Un petit serpent des vents interloqué fixe les deux géants qui lui font face. Il crachote une petite sphère d'eclairs qui viennent roucir la paille du nid. Eledorn lui donne de petits bouts de pains sous le regarde Naö.

"Bienvenue Jörh [prononcez Yor] possible espoir du renouveau... Je prendrai soin de toi."

Naö sourit. Repus le serpent s'endort

"Bon, c'est pas tout ça mais je me rendais à Astranaar pour vendre des peaux hein, et j'vais etre en retard.
- Je comprends mon ami, Fais bonne route."

Alors que Naö s'eloigne avec ses deux compagnons, Eledorn lève les yeux vers le palier du premier etage de sa demeure, ou Melianwing le regarde en souriat, appuyée contre la balustrade, vétue d'un simple draps qu'elle tient contre son corps nu d'une main.
Le draps tombe, Eledorn gravit lentement les marches de l'escalier ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cercledesthallions.blog.com/
Eledorn
MOULIN A PAROLES
avatar

Nombre de messages : 169
Faction et Grade : THALLION - Commandeur
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)   Ven 17 Mar à 13:10

Baie du Butin

Eledorn sort de la taverne. Depuis la mort de Sallyana, quelque chose en lui s’est brisé. Le visage dur, les yeux las, il croise Lumérion, la douleur le marque tout autant, mais son visage se ferme et se durcit en voyant l’elfe qui, selon lui, n’a pas été capable de protéger celle qu’il aimait.
En le croisant il assène un violent coup d’épaule au Commandeur des Thallions.
La douleur et la haine a décuplée sa puissance depuis quelques semaines, Eledorn le sait, et sait qu’il n’aura plus le dessus sur le prêtre lors d’un combat. La tristesse et la douleur a inhiber l’épanouissement de l’elfe et parasité ses méditations.

Eledorn se retourne et repousse l’humain contre le mur de l’auberge. Une présence s’insinue dans l’esprit du Kaldorei.
« Pauvre petit elfe.
- Tu n’aurais rien pu faire, et tu ne le peux toujours pas. Inutile de me montrer ta nouvelle … puissance.
- Tsss.
- Tu n’étais pas là. Tu ne sais RIEN.
- De toute manière pourquoi te croirai-je, toi le commandeur, le grand et puissant Eledorn.
- Tu peux voir dans mon esprit, vivre les événements, toucher la vérité… à moins que, toi, le Sauveur de l’Alliance, n’en soit pas capable. »

Les deux hommes se toisent.

« Pourquoi pas… et ensuite je te ferai ravaler ta langue. »

Le prêtre et le chasseur s’assoient face a face. Lumérion entre dans l’esprit de l’elfe qui laisse glisser cette présence désagréable.

« Vas y, je t’écoute… Fait ressurgir tes souvenirs, que je les vois. »

« Sallyana m’avait contacté, elle trouvé des informations pour soigner la corruption. On marchait de long des rives du fleuve, dans la forêt d’Elwynn … »
Lumérion marche à coté d’eux, il les entend parler et rire. Soudain il le voit.
Serelian est adossé à un arbre, soigneusement vêtu de sa grande robe rouge, ses longs cheveux blonds tombant en cascade sur ses épaules, jouant nerveusement avec un long bâton enchassé d’une pierre d’Or
Lumérion se jette sur lui… et passe au travers. Il ne peut que voir, impuissant.

« Serelian !! »
- Salut Eledorn … »

Eledorn bondit à temps, évitant une boule de feu.

« Qu’est ce qui te prend ??
- Tu es une erreur, Eledorn… et on doit réparer les erreurs
- Mais qu’est ce que je t’ai fait ?
- Toi, rien. Mais moi, si. »

Lumérion voit la détresse d’Eledorn et les craintes de Sallyana.
Il ressent chez Serelian le doute, la peur , la tristesse mais aussi et malgré tout, la détermination . Il lève la main, une sphère noire vibrante y apparaît. Eledorn jette un coup d’œil à Sallyana qui court vers lui. L’elfe décroche un de ses pièges et l’envoie glisser entre les jambes de Serelian.
Le piège se déclenche à l’approche de Sallyana, givrant le sol sur quelques mètres, empêchant le mouvement de la magicienne.
Eledorn a juste le temps de se baisser pour éviter trois traits de lueur violettes

« Derrière toi !! » Hurle Sallyana

Le chasseur se retourne ; les sphères ont fait demi tour ! Dégainant son arc et trois flèches, Eledorn vise et perfore les Tirs d’Arcanes. Le bois calciné des flèches s’écrase dans des volutes de fumée violacées.
Sallyana peste contre le piège de son père et se démène.
D’un coup d’œil, Eledorn s’assure que Serelian ne s’intéresse pas à sa fille adoptive. En fait, c’est à peine si il a remarqué sa présence.

« Pardonne moi Eledorn, mais c’est la seule solution que je vois.
- Mais à Quoi ??!!
- J’ai commis une erreur ! Jamais tu n’aurai du sortir du Rêve. Et je dois réparer cette erreur… Ca ne me plait pas de tuer, mais je dois le faire, pardonne moi …
- Quoi ? Qu’est ce que tu racontes ? »

Serelian plante son bâton dans le sol meuble de la rive. L’air se rafraichi, l’eau commence à geler sur les berges. Lumérion peut sentir l’aspect du Singe prendre possession du corps d’Eledorn.
L’elfe calle ses pieds et se prépare à esquiver un tir quelconque.
Mais la menace ne vient pas de Serelian, mais du ciel.
Surpris, Eledorn perd un temps précieux, d’autant plus que Sallyana s’est dégagé du piège et est exposée à la pluie de givre.
Bandant son arc, contenant le mana dans sa flèche, Eledorn tir.
La flèche barbelée se multiplie, et va à la rencontre des traits de glace, détruisant la plupart des éclats acérés protégeant principalement Sallyana.
Blessé par les éclats du sortilège, épuisé par la dépense de mana, Eledorn ne peut éviter le souffle de vent propagé par l’Elfe de Sang.
Eledorn percute un arbre dans un craquement sinistre : son épaule est déboîtée.

Serelian se téléporte sur son frère et, dégainant une dague, l’enfonce dans sa poitrine, àa quelques centimètres du cœur, arrachant un cri à Eledorn
L’elfe de Sang n’est pas un tueur, sa main tremble et n’est pas sure.
Lumérion remarque un étrange filet de sang à la commissure des lèvres de Serelian… pourtant, Eledorn ne l’a pas touché.

« Pardonne moi »

Eledorn repousse son frère violemment et dégaine ses armes. La douleur le fait lâcher l’épée qu’il tenait en main gauche. Il recule, éloignant Serelian de Sallyana.

« Finissons en, Eledorn »

Le Magicien commence à incanter, les yeux révulsés. Il pointe ses mains jointes vers l’elfe de la nuit. La température augmente et une sphère incandescente apparaît. L’air vibre d’un vrombissement assourdissant.
Eledorn se protège instinctivement et au moment de l’impact…Sallyana se jette sur son corps.
Lumérion voit la jeune humaine perforée, la poitrine calcinée, et Eledorn éclaboussé par le sang de sa fille.
Elle s’affaisse dans les bras de son père…

« Pourquoi ?
- Papa…
- Non, tais toi… ça va aller.
Eledorn l’allonge, pleurant et tremblant, oubliant la menace
Lumérion se précipite a leurs cotés, pleurant, lui aussi.
- Je vais t’amener à Stormwind, ils vont te soigner.
Eledorn applique les quelques bandages qu’il possède sur la plaie de sa fille
- Je t’aime Papa
- Tais toi ... ça va aller
- Dis lui… dis à Lumérion que je l’aime.
- … Je lui dirai… mais on va te sauver tu vas voir…

Sallyana caresse la joue d’Eledorn avec un faible sourire… puis ferme les yeux…définitivement.

Eledorn sert sa fille contre son cœur en hurlant son nom.

Lumérion relève les yeux vers Eledorn… et recule.
Le visage couvert de sang et de larmes, Eledorn ressemble à une bête fauve, ses pupilles en formes de fentes, dévoilant des canines surdéveloppées, vestige de l’héritage génétique des Trolls.
Eledorn repose sa fille sur l’Herbe, remet la tête de son humérus dans son logement d’un simple mouvement, dans un craquement ignoble, et se rue sur Serelian.
L’elfe de sang semble choqué et hébété, il marmonne et bégaye
« Pourquoi ... D’où est ce… Elle ne devait pas, je ne voulais pas… »

Les ongles surdimensionnés de l’Elfe de la Nuit au visage transformé, lacère les vêtements de Serelian et déchire sa chaire. Le Mage recule et trébuche, horrifié par son frère et par l’acte qu’il vient de commettre lui-même. Alors qu’Eledorn, dément, se rue à nouveau sur lui, Serelian se teleporte.

Lumérion est emporté dans une vague d’images et de sensations. Il voit Eledorn ramenant le corps … il ressent la douleur. Il vit l’enterrement, revoit la dispute entre le Commandeur et lui, le coup de poing qu’il assène à Eledorn, il sent la haine, la colère et la douleut. Il fuit au travers de Northshire, l’instinct du Furbolg prenant le dessus sur l’être civilisé, il massacre un village de défias…
Puis à nouveau la solitude, la colère et la haine et toujours la tristesse incommensurable.
Une voix … Melianwing… Elle calme et apaise…

Eledorn rompt le lien.
Lumérion s’affaisse sur sa chaise, les joues couvertes de larmes silencieuses. L’elfe ne pleure pas… il ne pleure plus.
« Voila. Désormais tu as tous vécu. Je ne te provoquerai pas en te demandant si tu aurai pu faire mieux. Là n’est pas la question. Et une réponse, quelle qu’elle soit, ne changerai rien. »
Il se lève et se dirige vers la porte.
Dans l’encadrement, il se retourne vers le prêtre choqué et secoué par les visions.
« N’oublie pas une chose Lumérion ; n’oublie jamais cela, contrairement à ce que tu as laissé entendre, j’adorais ma fille.
Je l’ai sauvée des Tarides, nourrie, soignée et éduquée. Même en Kalimdor, je demandais aux Druides qu’ils parlent à la Nature, pour avoir de ses nouvelles…
Comment as-tu pu croire que je n’avais rien fait pour la sauver…
Ni haine.
Ni rancœur.
Elle t’aimait… et donc moi aussi. »

L’elfe de na nuit s’éloigne sur les quais de Baie du Butin. Elune est déjà haute, éclairant son chemin, lui rappelant la nuit où une enfant levait des yeux suppliants vers lui, loin, par delà la mer…
L’elfe esquisse un sourire … une dernière larme cristalline s’écrase sur le sol… La Vie doit continuer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cercledesthallions.blog.com/
Eledorn
MOULIN A PAROLES
avatar

Nombre de messages : 169
Faction et Grade : THALLION - Commandeur
Date d'inscription : 14/11/2005

MessageSujet: Re: Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)   Ven 7 Avr à 14:10


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cercledesthallions.blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eledorn Falestien - Chasseur Elfique - (new story)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tous les secret du chasseur.
» [Story] Into the darkness
» [Blog] Short-story : Winter tale
» Kit pour le chasseur de guêpes
» [Story] L'Empire des Skrall Chapitre 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle des Thallions :: Les Membres du cercle-
Sauter vers: